Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par René Mettey

Le conseil d'Etat (rien que ça) a été saisi par deux fédérations de "libres-penseurs" pour de nouveau contester les décisions de tribunaux administratifs d'autoriser "sous conditions" la présence de crèches dans les mairies. Noël approche ! D'où l'urgence de cet important problème.

Le conseil d'état vient de les débouter, constatant que cette fête n'avait plus grand caractère religieux et était surtout celle de la famille, et statuant qu'elle ressortait d'une tradition historique nationale.

Quand j'étais jeune, mon père était chef de la fanfare municipale d'une bourgade de 5 000 habitants, dans l'Est de la France. Pour la Sainte Cécile (patronne des musiciens) la fanfare, ses membres en grand uniforme, entrait dans l'église en jouant et suivait la grand messe en l'accompagnant par des airs. Il y avait même le fameux "v'là l'général qui passe" lors de la consécration...

Pourtant beaucoup des musiciens étaient des ... ouvriers des fonderies, inscrits au PC ou à la CGT. Et ils ne venaient pas que pour le vin d'honneur (et pas du vin de messe!) offert par l'archiprêtre après l'ite missa est !

Mon instituteur, dont je vénère la mémoire, était connu comme vénérable de la loge du Grand Orient de la ville voisine. Pourtant il assistait aux messes d'enterrement de ses connaissances, et participait à l'absoute (certes, je remarquai, étant enfant de chœur, qu'il n'embrassait pas le Christ). Inversement, le curé "fermait les yeux" quand un militant communiste notoire avait demandé une cérémonie religieuse pour son propre enterrement, voire un frère trois points...


C'était ça la laïcité "ouverte". Ou plutôt la "laïcité bonne franquette" où chacun respectait son voisin.


Actuellement, cette laïcité des laïcards n'est que haine et appel à la guerre civile.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Langlaude 21/10/2016 18:32

Très bien écrit, et très raisonnable!