Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par René Mettey

Nietzsche, archétype du héros chrétien !


Nietzsche qui méprisait le christianisme, religion des faibles et des tièdes , religion de la soumission au Mal que l'on favorise à n'oser l'affronter ("tends l'autre joue", "pardonne 77 fois 7 fois").
Sarathoustra répondant in peto au sage "ce vieillard ´ne sait-il pas que Dieu est mort !"
Oui, dit-il, Dieu est mort, mais pour ajouter tout aussitôt  : et c'est nous qui l'avons tué  !

Quelques années plus tard seulement l'évêque anglican Robinson, le pasteur germano-americain Paul Tillich et surtout le pasteur luthérien allemand Dietrich Bonhoeffer formuleront la "théologie de la mort de Dieu" !
Surtout Bonhoeffer, témoin de l'installation du nazisme, de la création des camps de concentration,  de l'euthanasie des handicapés, interprétera le cri du Christ "Eli, Eli, Lama Sabactani" comme une exclamation, une affirmation : l'homme a chuté en acquérant la conscience du bien et du mal, il est devenu maître et libre de sa conduite, Dieu s'est retiré de sa création. "Il est mort".
À nous d'agir.
Et Bonhoeffer de s'engager dans l'action, déclarant : "quand un fou traverse Berlin en voiture en écrasant le plus de monde possible , le rôle du pasteur est-il de se pencher sur les mourants pour les réconforter ou de sauter sur le marche-pieds et d'arracher le volant des mains de ce  fou?"
Il participa au complot de von Staufenberg contre Hitler et mourrut pendu.

Nietzsche participe de ce mouvement et l'anticipe. Il constate la malignité de l'homme. Il veut dépasser l'homme et en dégager le surhomme. Ce surhomme n'est pas Superman, il ne s'agit pas de développer ses capacités physiques, intellectuelles et morales, mais de le pousser à descendre en soi pour en exalter la quintessence, comme le chrétien veut rétablir l'homme originel.
"Gnoti seoton" des Grecs.
VITRIOL des alchimistes et des francs-maçons  : veni interiora terrae, et, rectificando, inventa opera  (occulta) lapidem. Descends à l'intérieur de la terre (en toi, au plus profond de tes entrailles, dans la grotte de la matrice primitive ), en distillant ( l'alambic primitif, " la colonne à rectifier") découvre la pierre cachée, de l'œuvre (du grand oeuvre, cette pierre philosophale qui transforme le vil plomb humain en or).

Oui, Nietzsche se désole, se torture de la méchanceté , de la bassesse
constitutionnelle de l'être humain, ce pêché originel du chrétien,  du silence et de l'inaction de ce Dieu qui est mort.
Nietzsche constate l'impossibité de changer cette humanité et forcer ce Dieu à l'action, et se réfugie dans la mutité les dernières années de sa vie.
Et comment interpréter autrement son dernier acte avant de sombrer corps et âme dans la folie, cette embrassade en enserrant le cou d'un cheval de fiacre que son maître maltraitait ? Il  ne s'en est pas pris au cocher, sachant que ç'eût été inutile, car on ne peut changer l'homme. Il a souffert avec l'animal souffrant , comme le Christ a pris la souffrance des hommes, pour aboutir à Eli, Eli, lama  sabactani.

Oui , Nietzsche est l'archétype du héros chrétien. Malgré qu'on en ait. Malgré qu'il en eût!

Saint-Raphaël novembre 2016-Vincennes jan 2018

 

La droite et la gauche, états éternels de la société.

Le magazine non-conformiste "Causeur" titrait il y a peu : "M. Macron et la fin du clivage droite-gauche", déclenchant une belle cascades de commentaires.

En fait, un homme (être du genre homo, je n'écrirai pas "et la femme" à chaque fois!) est de droite OU de gauche. Point. On peut passer de l'un à l'autre dans sa vie. Un centriste est un homme de droite ou de gauche qui est modéré, ou tout simplement mou...
Ce qui trouble le jugement, c'est qu'un homme de droite est (souvent) humaniste, philanthrope, désintéressé, et un homme de gauche est (souvent) sectaire, égoïste, intolérant, avide.


Qu'est-ce qui les sépare ?

Un homme de gauche croit, idéologiquement, que l'homme peut être modifié, que l'on peut et doit créer "l'homme nouveau", et il s'y attache avec ardeur et obstination sans tenir compte du résultat..
Un homme de droite sait que l'homme ne variera jamais plus depuis son apparition sur terre, et s'en accomode. "Il fait avec".

C'est pourquoi la gauche nous a conduit aux désastres d'origine humaniste : le robespiérisme (Robespierre et Saint-Just étaient violemment opposés à la peine de mort !), le communisme stalinien, le Maoïsme, le polpotisme, la dynastie des KIM,voire le nazisme, et, moins graves, la fin de la famille (les communes populaires de Mao, le mariage en commun ,le mariage pour tous, les Kibboutz originels), l'éducation plutôt que la répression, l'école productrice d'ignares pour respecter l'égalitarisme etc...
La droite a conduit à la sécurité sociale, le système de retraite (tous deux inventés par... Bismarck!),l'éducation efficace, la famille socle de la société protectrice (on admet en fermant les yeux les tromperies, les avortements clandestins, les homos tant qu'ils ne revendiquent pas trop ...), les différences de salaires tant que tous peuvent vivre décemment (Pompidou :"j'ai la faiblesse de croire que plus le gâteau est gros, plus les parts sont grosses") etc...


La majorité de M. Macron éclatera dès qu'il faudra trancher face à un problème grave. Exemple : au prochain attentat de masse et sanglant (type Nice, Bataclan) s'opposeront ceux qui veulent protéger à tout prix les droits de l'homme (quitte à accepter de futurs morts innocents) et ceux qui veulent protéger les innocents (quitte à mordre un peu sur les libertés individuelles).

Vincennes Juin 2017

 

Raphaël Einthoven, philosophe de salon, et le Notre Père.

 

Sur une radio de grande écoute, où il est régulièrement invité, Raphaël Einthoven a vu dans le récent changement de formulation d'un ligne du Notre Père, un message subliminal islamophobe !

Islam étant la religion de la soumission (à Dieu), transformer "ne nous soumets pas à la tentation" par "ne nous fais pas entrer en tentation" est forcément islamophobe !

M. Einthoven ? Philosophe ? oui, de salon, et de nos jours on dit "médiatique". Il rejoint Onfray, BHL, voire même Serre, et j'y ajouterais Conte-Sponville, même si je le lis avec plaisir.
Qu'est-ce qu'un philosophe ?
Un homme qui pose les questions fondamentales ("pourquoi y a-t-il quelque chose, plutôt que rien" Leibnitz), qui apporte un nouveau système de pensée (Aristote, Merleau-Ponti, Heidegger -décalqué par Sartre!- Kant, Spinoza) les deux derniers étant les plus grands.
Voyez-vous quelque chose de semblable, même d'approchant, chez M. Einthoven ???


Et le philosophe est celui qui a le courage de répondre à ces questions, quand il pense l'avoir découverte. J'ai dit courage réel et physique. Quand Spinoza, le juif pieux, dit "il ne faut pas prier Dieu, car II ne peut vous entendre, et s'Il vous entendez, Il ne pourrait rien faire", il savait ce qu'il risquait : le herem (encore pas levé en 2017, malgré plusieurs demandes) voire un coup de poignard : il a reçu l'un et l'autre !


Et quand Diane de Bourguesdon (Causeur du 23 novembre) écrit qu'Einthoven insulte les catholiques (ces "beaufs"qui marmonnent le Notre Père), il insulte aussi les Juifs : une étude a été publiée dans le Figaro montrant que chaque ligne du Notre Père se trouvait quasi-textuellement, en différents endroits, dans la Thora ! Quelques historiens des religions ont même fait remarquer que quand ses disciples demandèrent à jésus comment prier, celui-ci "ne s'est pas fatigué" en leur récitant le kaddish qu'il avait l'habitude de dire à la synagogue...

 

Vincennes novembre 2017

 


 

 

 

Conscience suprême et inconscient collectif.

N'étant pourtant pas un adepte forcené de l'ésotérisme, force m'est de constater que la conscience humaine possède une étendue immense, voire éternelle si on considère ce terme comme synonyme d'hors du temps et de l'espace.

Comme je le remarque dans mon ouvrage sur le champ de conscience, l'endroit où est apparu en Afrique de l'Est le premier Homo est dans la vallée de l'Omo !

Pourquoi les Africains actuels ont-ils choisi en leur langage non indo-européen ce mot pour nommer leur rivière, en cet endroit où est né l'Homo, terme indo-européen ? Et comment ces Africains ont-ils accédé aux connaissances anthropologiques bien avant que les Européens les aient formulées ? Accès à ces fameuses, et non prouvables, archives akashiques, à l'inconscient collectif jungien, au "champ de conscience" ? Synchronicité ?

Des universitaires chercheurs en botanique paléontologique ont récemment (Sciences et Vie octobre 2017, p.70) mis en évidence la forme de la première fleur apparue sur Terre : elle ressemblait fort à ... un lotus ! Immédiatement résonne en nous le mantra bouddhique majeur : "ôm mani padme aum", censé représenter toute chose, celui qui doit, par sa répétition prosodique,  nous amener au nirvana  -connaissance suprême, accès  à l'essence de l'Univers-. "oh le joyau dans le coeur du ... lotus". 

De manière plus anecdotique mais  plaisante, la plus ancienne famille noble de France est la famille des Mortemart-Rochechouart. Elle résulte de l'acte de mariage entre le fils du sire de Mortemart et de la fille du sire de Rochechouart, en actuelle Haute Vienne. Le fief de Mortemart ("morte mer") se situe sur l'emplacement d'une mer qui a disparu. Le fief de Rochechouart (une roche "y avait chu") sur un impact d'astéroïde, comme l'a montré la géologie moderne. Deux événements qui se sont passés, au secondaire pour l'un, il y a 600 millions d'années pour l'autre. Donc bien avant les ancêtres des ancêtres de l'Homo sapiens et des paysans charentais du Moyen-Âge ! Comment ceux-ci l'ont-ils su ? 

NB : on pourra objecter que la "mer" en cause pouvait être un simple étang qui s'est asséché au Moyen-âge. Certes, mais pourquoi ne pas avoir nommé cet endroit "mortes eaux" (ou aigues mortes),  "l'étang sec", comme on le trouve en onomastique ailleurs ? Quant à la roche chue, il a pu s'agir d'un simple rocher qui est tombé d'une colline (mais en écrasant un quidam, manant ou nobliau pour que cette chute ait marqué les esprits..).  Mais pourquoi en cet endroit impact d'un astéroïde, bien des rocs ont chuté ailleurs ! Dans les deux cas, l'inconscient a dû orienter la dénomination !

Vincennes janvier 2018

 

ISLAM ET RÉPUBLIQUE

De grands médias relaient actuellement l'éternelle question : "l'Islam est-il compatible avec nos lois républicaines" ? Les musulmans pourront-ils s'insérer dans nos sociétés ?

Cette interrogation contient deux erreurs :

-l'islam n'a pas à être compatible avec nos lois républicaines, qui sont variables -vérité en deçà...- et souvent triviales -qu'a à faire l'islam, ou le christianisme, avec la TVA ?- mais avec les droits fondamentaux de la personne humaine, à respecter par toutes les autorités, religieuses, politiques, coutumières. Droit à la vie -ne pas se faire tuer, agresser, opprimer, contraindre, prostituer...-, droit au respect de sa personne -égalité en dignité-, égalité de traitement, devant le mariage, l'héritage, la sanction judiciaire.

-il n'y a pas d'islam, mais des islams !

Depuis toujours l'islam a été tiraillé entre deux directions opposées ( j'écarte le schisme sunnisme-chiisme) : aux extrêmes  : un pôle que j'apelerais littéral (salafisme et wahabisme), à l'autre un pôle transcendantal (soufisme).

Le pôle littéral interprète le Coran au pied de la lettre, au mot-à-mot, parole directe et incréée de Dieu. Il conduit au rejet de l'autre, au djihad conçu comme guerre violente. Il  conduit à interpréter les hadiths et habitudes du prophète comme détachés de toute contingence historique : le porc est impur, la takia est autorisation à mentir en tous lieux et toutes circonstances.

Le pôle transcendantal interprète le Coran comme parole divine transcendante, s'adressant à la compréhension spirituelle la plus fine. Il devient dans le soufisme un synchrétisme mystique. Un chant soufi égyptien psalmodie : "Moïse est l'interlocuteur d'Allah, Jésus l'esprit d'Allah, Mahomet l'ami d'Allah; mais il n'y a  de Dieu qu'Allah".

Ce pôle est le plus haut en Turquie (les derviches, tourneurs ou pas !); l'Égypte; il a beaucoup inspiré le Maroc et le Sénégal des confréries.

Des amis marocains (il faut dire la crème de la crème : des élèves-officiers-médecins !) me disaient : "on ne peut être bon musulman que si l'on est avant un bon juif et un bon chrétien". "le djihad était nécessaire au début de l'islam, en défense,  de nos jours il doit être la guerre permanente contre nos mauvais instincts"; "nous sommes les hommes du troisième livre, mais reconnaissons les deux premiers comme vous chrétiens reconnaissez le tout premier".

Un ami égyptien mange du jambon. "En France, je mange du porc car il est traçable ! je ne risque pas la trichinose comme en Arabie au temps du prophète".

Au Sénégal fleurit un "islam heureux". Vous êtes accueilli avec le sourire, même les femmes peu vêtues -il fait si chaud!- quand vous venez visiter la grande mosquée de Dakar. Pour vous éviter de vous déchausser, on vous prête des babouches. Les femmes musulmanes entrent dans la grande cathédrale de Dakar pour prier... la Vierge ! -pour avoir des enfants, ou en remerciement !

" L'islam est-il pas compatible avec la république" ! Mauvaise question. Bonne réponse : Il y a un islam respectueux des droits humains, un autre qui les rejette.

L'ennui est  que force est de constater que le second prime actuellement et gagne du terrain.

 

N.B Ce texte a été présenté dans le forum des lecteurs du Figaro le 27 janvier, en réponse à cette question. Il a été rejeté (caviardé dirait le Canard Enchaîné) par les "modérateurs". Ce n'est pas la première fois que je me fais censurer en présentant une réflexion un peu "intello" à ce journal... À croire que ce quotien qui se vantait d'être "le journal de l'intelligence française" vire au populisme, ou que ses modérateurs ne comprennent pas grand-chose dès que le niveau monte, ou que la rédaction fait preuve de pleutrerie face au problème de l'islam...

 

Gratitude et reconnaissance.

N'attendez jamais la moindre reconnaissance ni gratitude, de quiconque, ami ou étranger, comme cela, vous n'aurez que de bonnes surprises.

mai 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :