Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par René Mettey

Sur une radio de grande écoute, où il est régulièrement invité, Raphaël Einthoven a vu dans le récent changement de formulation d'une ligne du Notre Père, un message subliminal islamophobe !

Islam étant la religion de la soumission (à Dieu), transformer "ne nous soumets pas à la tentation" par "ne nous fais pas entrer en tentation" est forcément islamophobe !

M. Einthoven ? Philosophe ? oui, de salon, et de nos jours on dit "médiatique". Il rejoint Onfray, BHL, voire même Serre, et j'y ajouterais Conte-Sponville, même si je le lis avec plaisir.
Qu'est-ce qu'un philosophe ?
Un homme qui pose les questions fondamentales ("pourquoi y a-t-il quelque chose, plutôt que rien" Leibnitz), qui apporte un nouveau système de pensée (Aristote, Merleau-Ponti, Heidegger -décalqué par Sartre!- Kant, Spinoza) les deux derniers étant les plus grands.
Voyez-vous quelque chose de semblable, même d'approchant, chez M. Einthoven ???


Et le philosophe est celui qui a le courage de répondre à ces questions, quand il pense avoir découvert une réponse. J'ai dit courage réel et physique. Quand Spinoza, le juif pieux, dit "il ne faut pas prier Dieu, car II ne peut vous entendre, et s'Il vous entendait, Il ne pourrait rien faire", il savait ce qu'il risquait : le herem (encore pas levé en 2017, malgré plusieurs demandes) voire un coup de poignard : il a reçu l'un et l'autre !


Et quand Diane de Bourguesdon (Causeur du 23 novembre) écrit qu'Einthoven insulte les catholiques (ces "beaufs"qui marmonnent le Notre Père), il insulte aussi les Juifs : une étude a été publiée dans le Figaro montrant que chaque ligne du Notre Père se trouvait quasi-textuellement, en différents endroits, dans la Thora ! Quelques historiens des religions ont même fait remarquer que quand ses disciples demandèrent à jésus comment prier, celui-ci "ne s'est pas fatigué" en leur récitant le kaddish qu'il avait l'habitude de dire à la synagogue...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article