Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par René Mettey

En ces jours de fêtes chrétiennes et juives, j'invite mes abonnés (et tous les autres !) à lire mon prochain ouvrage en rédaction. Il est encore à parfaire, mais je lis tant de sottises, infantilisme et puérilités -non synonymes...- sur différents forums actuellement, qu'il est bon de demander à beaucoup d'élever un peu leurs conceptions...

Voici ma 4ème page de couverture :

Le christianisme n’est plus adapté à notre temps. "La mort de Dieu" a été théorisée lors de la seconde guerre mondiale par des théologiens eux-mêmes, et ardemment claironnée et souhaitée par des laïques par la suite. La science moderne, dans son interprétation de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, montre son incohérence avec la conception de l’Univers. Les neurosciences ont définitivement tué l’Esprit.

Qui peut encore adhérer, à moins d’être d’esprit simple, même si le Christ a demandé d’être comme un enfant, à ces concepts de Trinité, d’enfer et paradis, d’un homme vrai dieu tout en étant vrai homme, né d’une vierge féconde sans avoir été fécondée, et qui retrouvera un corps restauré tout en ayant été torturé à mort ?

 

Et pourtant le christianisme fut le seul à avoir eu l’explication la plus logique de notre Univers, de son histoire, de la nature de Dieu et de l’homme et de leurs rapports réciproques.

Et pourtant il suffit d’abandonner les conceptions périmées pour utiliser la pensée et la Science contemporaines pour qu’apparaisse la cohérence du christianisme. Il suffit de ne plus en voir l’existence pour qu’apparaissent l’essence dans toute sa splendeur !

Avec cet ouvrage, accéder à l’essence du christianisme.

 

L’auteur, après avoir développé l’étendue du problème posé par la conscience et avoir proposé l’hypothèse du "champ de conscience" dans "Les énigmes de la conscience", puis jeté à bas les conceptions directes des préceptes du christianisme dans "Moloch, le Dieu mauvais", livre ici la fin de sa trilogie, en  rétablissant ce christianisme dans sa puissance et sa contemporanéité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article