Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par René Mettey

Le linceul de Turin

Parmi les innombrables ouvrages sur le "Saint Suaire", mieux nommé "le Linceul de Turin", voici un tout petit opsucule qui tranche avec tous les écrits antérieurs.

Certes, édité par MDN production, pour le compte de l'association "Marie de Nazareth", en 2019, il traduit d'emblée son parti-pris (il s'agit bien de l'impression par un phénomène physique -radiations émises lors de la résurection- de l'image du Christ).

Mais il a l'originalité entre autres d'évoquer un fait non perçu jusqu'à aujourd'hui : la singularité ! Cet "artefact", pour reprendre la terminologie anglosaxonne, est unique dans l'histoire de l'art et de l'humanité ! « Nous sommes dans un cas très particulier[...] Le linceul apparaî comme absolument singulier, car rien ne peut lui être comparé. C'est pourquoi il faut, en toute logique, postuler une cause singulière. »  

En effet, s'il était si simple, voire même difficile mais faisable, de fabriquer un artefact de ce type, ceux-ci foisonneraient !

On relèvera au passage l'allusion à une hypothèse scientifique, voire cosmique, la singularité évoquée dans le Big Bang... et d'ailleurs cet opuscule se nourrit d'arguments de la science actuelle.

La contre-preuve du taux de carbone 14 est aussi analysée de manière rationnelle, et la supercherie écartée.

Un appel au calcul des probabilité donne encore un vernis rationnel à l'étude de ce linceul. 

IL est ainsi calculé que 500 000 heures d'études scientifiques de "haut niveau" ont été consacrées à l'étude du linceul, sans qu'on arrive à trouver une explicatin rationnelle.

Par ailleurs est reprise de manière synthétique l'histoire et les différentes données antérieures sur ce "Saint Suaire", mais il est appuyé sur les données du Codex de Pray, qui prouve de manière indénaible que ce Linceul était connu bien avant son apparition en Champagne au Moyen Âge.

Conseils de lecture : Petit opusdcule, peu coûteux, facile à trouver (je me le suis procuré à la librairie jouxtant la Chapelle de la Rue du Bac), à lire par toute personne concernée par l'étude de ce Linceul, qu'elle soit favorable, opposée à son autehnticité, ou amateur éclairé -comme moi-même !-.

On pourra lire sur ce blog "Le Saint-Suaure de Turin, mise à jour".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article