Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

 

 

 

 

HAÏKU, HAÏKAÏ ET TANKA

 

(poésies d’inspiration asiatique) 

 

  

1

  

Courtes vues sur la campagne sino-nippone

 

I

 

Une rose

Soleil couchant

Nuages de sang

Ciels livides : pétales violines

 

  II

 

Tombeau

  

Soir de Mai

Faible brume

Bâtonnets d’encens

Nuages problématiques

Des sanglots dans le vent

                                                                    

III

 

 Nuit

Lune

Mer

Faible brise

Poissons volant

 Vaguelettes

 Piécettes d’argent

 

 IV

 

 Matin

Sous-bois

Aurore indécise

Humus fumant

Petits derrières blancs des lapins détalant

 

V

 

C’est à pas lents

 Que le coolie

 Décharge nos colis

Débarqués des palans

 

 

  VI

            Lune        

            dans la brume

             froide

             de l’étang

 

         Se demande :

                                          aurore de Printemps

                                          ou soir d’Automne ?

 

 

 

                                                           Poitiers, oct. 1980-St Rapha l  juil.2009

 

                                                                  VII

 

                                                            Printemps

 

 

Timide

Dans le champs enneigé

 

  Une pâquerette :

   Le Printemps

         

 VIII

  

                                                                     Escargot

 

Un escargot

Lent,   lent,  lent

Mais vraiment lent

 

Pourquoi se presserait-il ?

Rentrer chez soi ?

 

Déjà il y est !

 

  Cet haïku a obtenu une mention dans un concours international de Haïku en 2009

 

 

Poitiers nov.82-St Raphaël avril 09

 

 

                                                                     IX

 

                                                                 Nuages

 

 

Partent les nuages

Va mon espérance

 

Où 

Partent les nuages ?

 

 

                                                                                              Poitiers mars 79

 

 

                                                                            X

 

                                                                        Haï Kaï

 

                        [N.D.A. Le Haïkaï est une forme poétique ancienne dont est issu le Haïku]

 

 

Le Pékinois me mordille

la cheville

Un coup de pied bien ajusté :

« Haï Kaï  Kaï  Kaï…. »

 

 

                                                                                                             St Raphaël mai 09

                                  

 Cet haïku a obtenu un prix dans un concours international  de Haïku  en 2009                                                                       

                   

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            2

 

Universels

 

 

I

 

Ephémère

 

 

Abeille :

Ventre velours or et graphite

 

Jasmin :

Mauves pétales

 

Soleil levant : pâles, pâles rais :

 

                        ors  jasmins velours

                        mauves  graphites

                                               illuminés !!!

Fragile ,

Ephémère    instant !

 

                                               DISPARUS !!!

 

 

QUI l’a tué ??

 

                        Nuage là haut

                                   Un instant interposé ?

 

                        Brise

                                   Fleur effleurée ?

 

                        Caprice d’instable insecte ?

 

Mais QUI ??

 

 

(et ce qui nous tuera NOUS :

                                                   aura-t-il plus d’importance ?)

 

 

                                                                       Poitiers, déc.73-St Raphaël avril 09

 

 

 

II

Entre les deux, ma vie

 

 

Nuit,

Sans lune,

Bruits

Sourds, étouffés,

Lointains,

Imperceptibles-perceptibles peu à peu

Battements d’un métronome irrégulier :

Un cœur qui ne serait pas le mien ?

 

Tiédeur

Douceur

Chaleur

Langueur

                        Aquatiques

 

Peut-être naîtrai-je ce matin ?

 

 

2

 

Nuit,

Sans lune,

Sans bruits,

         

Immobile éternité

 

Déjà mille ans que je suis au tombeau !

 

 

                                                                                          Poitiers fév. 74

 

 

 V

 

Je       n’aime     pas    ces     heures    qui          s’étirent        en               longueur

 

 

                                                    Poitiers jan 82-St Raphaël mars 09

 

  

VI

 

DIEU

Moi

   

LE CHAT

La souris

 

 

 

                                                    Poitiers nov 80-oct 86-St Raphaël oct 06

 

 

 

 VII

 

 

 Iles Lipari

 

 

 

            éblouissant

  Soleil      

             éclatant

                            darde

                                     ses rayons

          

 

                                                             Fumerolles                                                            

                                               Langoureuses

                                                                     se           dissolvent                                                                                                                         

                                                                             en zig-zag                                                      

                                                  Sentes

                                                            titubantes         

                                       sur les pentes

                                                            du Stromboli

 

                                Brise          disperse                 étouffante

                         à grand peine             l’atmosphère  

 

 Mer   Oléagineuse       Violine           Émeraude         tour à tour          Paresseuse         Langoureuse  Endormie                                     

 

 

 

 

                                             Poitiers oct.74-oct 80- St Raphaël mai 09

 

 

 

                                                                                                     

VIII

 

Enfance 

1

 

L'enfant dort

Et Dieu se met à fondre

 

 L’enfant dans son sommeil sourit

Et les Anges pleurent

                                                                                           

 

2

 

 L’enfant dort

Le silence est d’or

 

L’enfant bouge

Un sourire sur sa bouche ?

 

L’enfant soupire :

Le silence est mort !

 

Silence

Souffle

Soupir

 

Chut !

L’enfant … d’or !

 

 

 

                                                                          Poitiers nov 80-fév 81

 

 

IX

 

Femmes

 

 

1

 

 

Jardin privé

 

Deux cerises
Trois touffes d’herbe rares

 Un lys

 

 

                                                                                     Poitiers mars 79-St Raphaël Mai 09

 

 

2

 

Printemps

 

 

Petite fille

Un matin d’équinoxe éclosent : deux bourgeons , une fleur :

Petite femme !

 

                                             Poitiers oct. 80-Avr.81-St Raphaël mai 09

 

 

                              

                                  

X

 

Paradis-s

  

Nouveau-né

Paisible 

Sommeil calme :

Béatitude ?

 

 

Amant comblé

Epuisé

Sommeil de plomb :

Extase ?

 

 

Nouveau-trépassé

Apaisé

Sommeil d’airain :

Nirvâna ?

 

 

Béatitude,  Extase,  Nirvâna :

Mêmes paradis-s ?

 

 

                                                     Poitiers mars 79-St Raphaël mars 09

 

 

Epilogue

 

   

Le cul trempé dans l’encre

 

Sur le parchemin

 

Le hanneton trace

 

Une calligraphie débile

 

-Et ta poésie alors ?

 

  

 

   Poitiers nov 82-St Raphaël mars 08-juil 09

 

 

La plus grande part de ces Haïku, regroupée dans un recueil, a reçu le premier prix de poèsie de la société des artistes et poètes de France, en 1979, section de Poitou-Charente.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :