Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

 

OUVRAGE EN VOIE D'ACHEVEMENT

Une fois achevé, il sera en accès payant.

 

MENS SANA IN CORPORE SANO

 

Pour une vie longue et heureuse

 

 

Prendre soin de soi n’est pas une activité égoïste, païenne, sybarite, mais au contraire c’est rendre à la Nature ou à Dieu* un hommage, et se permettre de servir un idéal altruiste.

*[Deus sive Natura (Spinoza)]

 

 

« On » nous a donné la vie : la souhaiter longue, active, à la jeunesse prolongée, à la maturité efficace, à la vieillesse sage, est légitime et le meilleur moyen de rendre au décuple ce que nous avons reçu.

 

Notre corps est notre seul capital.

 

Notre corps est le support de toutes nos activités et de toutes nos sensations.

C’est en le perfectionnant que nous permettrons à notre esprit de donner sa pleine mesure, et parmi ses capacités, l’altruisme qui permettra de rendre plus heureux nos semblables, à commencer par nos proches.

 

Car l’altruisme est le meilleur garant d’une vie longue et heureuse.

 

 

 

C’est ce que vous obtiendrez en suivant ce cours pour une vie longue, heureuse et utile.

 

 

L’auteur.

 

L’auteur est pédiatre.

Cette orientation est capitale pour cette approche d’une vie longue et heureuse : car nous sommes constitués corporellement à l’âge adulte de un pour 10 000 de ce que nous étions à la naissance, tout ce que nous sommes a été apporté par notre alimentation, sur le plan corporel, et par ce que nous avons appris, vécu, subi, réalisé, sur le plan spirituel.

En quarante ans de pratique hospitalière (il a pris sa retraite en 2008 comme chef de service de pédiatrie et néonatalogie), il a pu constater comment se forme et se développe la personnalité, le physique, le moral, du nouveau-né à l’adulte jeune. La fréquentation des adultes lui a appris le reste…

A ces connaissances de pédiatre, il a ajouté quatre spécialités médicales (génétique, réanimation, médecine générale « européenne », hématologie) et des études scientifiques (biologie humaine, embryologie) qui l’ont amené à l’Habilitation à diriger des recherches.

Il a enseigné en faculté de médecine, de psychologie, d’écoles d’infirmières, de sages-femmes.

Il a été l’auteur principal et coordinateur d’un groupe de pédiatres, de généticiens, de psychologues, de religieux, d’un ouvrage à l’intention des professionnels du handicap et des parents d’enfants handicapés, publié aux Editions Frison-Roche, « Mon enfant est différent ».

(voir sur ce même site).

 

 

Ce cours fait l’objet de présentations de toutes formes : dans une présentation en une journée (matin et après-midi)*, ou plus développée (un week-end), pour un groupe restreint (dix participants au maximum) afin de favoriser les échanges et d’expliciter les points « interpellant » les auditeurs, suivis d’une « soirée de rappel » dix à quinze jours après pour revenir sur les essais et premiers résultats ; soit par une conférence d’une soirée ou d’une après-midi pour un public plus large.

 

 

Tarifs : 800 € le séminaire* d’une journée, 1200 € le week-end. Exclusif : paiement quelques jours après le séminaire et l’avis des intervenants !

Conférence : 300 € la soirée ; 400 € l’après-midi.

Des tarifs plus bas peuvent être accordés à des associations sans but lucratif.

L’auteur est déclaré en micro-entreprise.

 

Les séminaires ou conférences se réalisent en région parisienne et départements limitrophes mais aussi en région P.A.C.A. au printemps, en été et début d’automne. Pour d’autres régions, prévoir des frais de déplacements en sus (train en seconde classe).

 

*Un séminaire dure la journée : matin, 9 H-12 H 30

Soir : 14 H – 17 H 30 ou jusqu’à ce que les participants le veulent ! (si même motivés : on peut terminer le samedi après-midi)

+ une « séance de rappel » dix à quinze jours après, pour répondre aux questions de ce qui aura été testé.

 

 

 

 

MENS SANA IN CORPORE SANO

 

SOMMAIRE

 

I. ... in Corpore sano.

 

Notre corps est notre seul capital.

Notre corps est le support de toutes nos activités et de toutes nos sensations.

Actions, sentiments, activités intellectuelles, artistiques : tout vient par l’entremise de nos organes actifs et organes des sens, tout est produit par nos tissus : spéculations intellectuelles, passions amoureuses ou altruistes, actions physiques.

Il est donc logique de commencer par lui.

 

Principes de base.

Le meilleur moyen de prolonger la vie, c’est de ne pas la raccourcir !

 

Si l’on ne s’évertue pas à raccourcir notre vie une espérance de vie de 100 ans est une norme raisonnable.La chance en fera aller plus d’un au-delà.

 

Objection : dans quel état ?

La durée de la jeunesse, de la maturité en forme, de la vieillesse active et sereine s’allongent proportionnellement : allonger sa vie, c’est allonger sa jeunesse, sa maturité saine, sa vieillesse active !

 

1. Alimentation.

1.1 Composition.

1.2 Quantités

1.3 Populations exemplaires :

Okinawa, Andins, (Hunzas?)

Singapour, Italiens

Crétois (le régime crétois)

2 Conserver une bonne présentation.

3 Le poids.

4 Organes des sens : s’usent si l’on s’en sert.

4.1 La Vue.

4.2 L’Ouïe

4.3 Les autres sens.

5 Sommeil.

Trop :danger. Pas assez : danger !

6 Musculation, souplesse .

Principe fondamental : l’activité maintient la jeunesse et la santé ; le sport, non.

7 Oxygénation .

Les apnées du sommeil , le tabac.

8 Vitalité générale .

9 Vie sexuelle.

10. Les poisons.

10.1 Le tabac.

Le tabac fait perdre en moyenne 15 ans d’espérance de vie.

Il est la plus puissante des drogues.

Vous êtes face à un pari aussi majeur que celui de Pascal.

1O.2 Les autres drogues et stimulants.

 

II MENS SANA.

 

II.1 Comment fonctionne le cerveau.

1/ Fonctionnement « mécanique » et « électronique ».

Ce qu’il est.

Les trois cerveaux.

2/ Fonctionnement supérieur.

-le niveau supérieur de conscience pure ;

-l’inconscient, où les mécanismes mentaux sont en action mais dont nous ne rendons pas compte, et le stock des souvenirs.

Cet inconscient est lui-même divisé en plusieurs : le subconscient, niveau immédiatement sous-jacent à la conscience, jusqu’à l’inconscient profond, « l’inconscient collectif » décrit par le philosophe et psychanalyste Carl Jung.

Mais nous ne sommes pas l’esclave de l’inconscient :.On peut le construire sciemment, le réorienter, l’utiliser, lui commander.

 

II.1 Acquérir une mémoire fabuleuse.

 

II.2 Acquérir des capacités supérieures.

 

Vous aurez un choix à faire dans la vie :

 

1/ Acquérir un don particulier qui vous donnera une suprématie dans une branche donnée : mathématique, linguistique, physique des particules, philosophie.

Jeux intellectuels pour développer cette capacité : Echecs, jeu de Go, Dames, Sudoku.

 

2/ Acquérir une vaste culture éclectique en vous intéressant à tout et en ne laissant aucun domaine de l’esprit humain étranger, en ne laissant aucune zone de votre cerveau inemployée

Jeux intellectuels pour développer cette capacité : Mots croisés, Scrabble.

 

N.B. 1/ Il existe une autre « alternative » : être moyen en tout…

2/ pour utiliser ce cours comme moyen de lutter contre le vieillissement, c’est la deuxième option qu’il faut choisir.

 

II.3 Savoir se servir de son cerveau ! Un raisonnement juste.

Non sequitur !

La sémantique générale de Korzybsky.

La carte n’est pas le terrain (Kant)

 

II.4 Comment prendre une résolution en commandant à votre subconscient.

 

II.5 Savoir éviter la dépression, la tristesse chronique.

 

 

 

III. MENS SANA IN CORPORE SANO.

 

L’altruisme est le meilleur garant d’une vie longue et heureuse.

Surface sociale : associations, amicales.

Etre optimiste et gai ? Comment faire un bon repas et bien digérer.

Surmonter les graves accidents de la vie.

Divorce, séparation, abandon par le conjoint.

La mort de proches.

Chasser le pessimisme et la crainte.

Peur de la mort.

La mort : s’en accommoder au mieux (ou au pire) : Sénéque, les Samouraïs, l’ésotériste.

Spinozisme, Moody, Flammarion, la transcomunication.

L’Estime de soi.

La solitude : ça n’existe pas !

 

 

 

III. Conclusion.

 

C’est en prenant soin de son corps qu’on permet à son esprit de croître et de s’améliorer, c’est en améliorant son espritque son corps s’améliore.

L’un et l’autre interagissent, ou l’un et l’autre ne font qu’un (Spinoza).

« L’homme n’est ni ange ni bête, et qui veut faire l’ange fait la bête » (Pascal)

 

Les études scientifiques, toutes concordantes, dégagent le portrait robot de l’individu qui vit à la fois le plus longtemps*, le plus heureux, libéré du stress et de l’angoisse : marié, altruiste, curieux intellectuellement, ouvert d’esprit, à la nourriture saine et simple, n’abusant pas de l’alcool, ne fumant pas, actif, croyant en quelque chose de pacifique.

 

La jeunesse, c’est la faculté de s’indigner devant l’injustice et le malheur des autres, et l’enthousiasme pour tenter de changer les choses ; la vieillesse, c’est perdre l’une ou l’autre**.

La « maturité triomphante », c’est d’allier la jeunesse telle que définie ci-dessus avec la sagesse, la sérénité, l’expérience qu’apporte la vieillesse.

 

*longtemps : se rappeler que la durée de la jeunesse, de la maturité en forme, de la vieillesse active et sereine s’allongent proportionnellement.

 

**et heureusement, perte pas irrémédiable, si vous décider d’y remédier !

 

  N.B. je demande aux lecteurs de m'excuser pour de multiples incohérences de mise en page et de taille de caractères. Ells sont indépendantes de ma volonté: ce site, pleins de bugs, est une véritable catastrophe. Le forum des utilisateurs en témoigne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :